TROP DE SON TROP DE SON !

 

SOYONS SERIEUX

ARTDECO
POP/ROCK 3.0

Feu croisé entre U2, Bashung et Terrenoire, ArtDéco (aka Tēo) est une métallurgie singulière à l’avant garde de la pop française. Il aiguise un alliage de rock, d'alternatif, de chanson et d'indie electronica pour accompagner des textes chauffés au rouge.

 

Après les 1ères parties de Pete Doherty, Pomme, Benjamin Biolay, Keziah Jones ou encore General Elektriks, il présente son 1er EP, produit maison entre Paris et la montagne bourbonnaise par Antoine Essertier (Vianney, Daran, Soha...). Le concert de sortie affiche complet au Café de la Danse en septembre 2022 et augure un album pour 2023.

 

Auteur-compositeur pour lui-même comme pour d'autres, il fait partie de ces indépendants férus qui recherchent un son neuf autant qu'une vérité du coeur. Ce qui n'empêche pas une reconnaissance croissante du public francophone et étranger. Entre ses premiers titres disponibles sur toutes les plateformes et ses créations régulières sur les réseaux, les chansons d'ArtDéco dépassent le million et demi de streams. 

 

« Déjà un look, une gueule. Pas vraiment un débutant, auteur-compositeur interprète, il attend patiemment son heure » - LE PROGRES

 

« Cet artiste inséparable de sa Telecaster et français en bouche s’inscrit dans la lignée du rock alternatif anglophone et de la variété contemporaine. » - RIFFX

"PLEASE ALLOW ME TO INTRODUCE MYSELF..."

Crossfire between U2, Bashung and Jeff Buckley ArtDéco (aka Tēo) is a singular metallurgy at the forefront of French pop. It sharpens an alloy of rock, alternative, french variety, indie electronica and lyrics heated to red. Track by track, he releases his first album, produced between Paris and the mountains by Antoine Essertier (Vianney, Soha, Daran, Keziah Jones, etc.).

Songwriter for himself and others, ArtDéco forges his career on the stages of France, as in support for Peter Doherty, Benjamin Biolay and Pomme, as well as on the networks where his regular creations exceed a million views. 

ArtDéco HD 2 © Baptiste Marcon.jpeg

UNE QUESTION ?

Email envoyé !